CLEEN ? TIPI ? NERTI ? GROSSE PEUR, GROSSE COLERE ? GRANDE TRISTESSE ? ESSAYER AUTRE CHOSE ?

Mis à jour : il y a 2 jours


J’ai déjà essayé et ça n’a pas marché ! J’entends et lis régulièrement cette phrase

Pour TIPI et NERTI je ne sais pas, mais pour CLEEN, je crois pouvoir annoncer fièrement que ça a fonctionné à tous les coups dans mes séances et je vous invite à lire les témoignages

Sur le site de l’école où je suis formée je crois que l’on parle de 97 %, par mesure de sécurité car il est possible qu’une personne ait une pathologie qui ne rentre pas dans le cadre de ce qui fonctionne avec notre pratique. Par exemple, nous savons que nous ne pouvons pas intervenir pour soigner un syndrome de bipolarité.

Je prends aussi des précautions avec les personnes qui sont déjà sous antidépresseurs car leur connexions à leurs sensations physiques ne sont plus les mêmes.

Notre objectif en séance est de vous libérer de l’émotionnel démesuré dans certaines situations et cela de manière définitive.

Quand l’expérience est faite et réussie, chaque client découvre qu’il vivait avec une charge émotionnelle en lui prête à exploser si on allume le détonateur.

De manière simple, on découvre aussi, que cela peut partir facilement, et ne plus revenir. On découvre comment libérer des anciennes empreintes émotionnelles définitivement et comment ne pas en recréer de nouvelles !

Ça change la vie.



On me demande souvent si ce que je fais et CLEEN ressemble à TIPI ou à NERTI.

Oui ça ressemble !

Les différences se situent au niveau de la formation initiale de l’accompagnant, la formation CLEEN n’est accessible qu’à des coachs certifiés et à des médecins.

Pour obtenir le diplôme CLEEN, il faut aussi présenter 50 cas de séances effectuées à l’examinateur et répondre à un examen qui confirme que nous sommes parfaitement formés et parfaitement à l’aise avec notre pratique.

Pour le praticien, l’entrainement est essentiel sur de très nombreuses situations vécues par les personnes, pour être parfaitement en confiance en séance et trouver spontanément comment procéder avec la personne demandeuse.

Il arrive que l’idée de la séance elle-même génère des émotions désagréables chez notre patient ou client, de ce fait nous allons d’abord lui apprendre comment se libérer des angoisses liées à la séance avant de travailler sur le sujet.

Ensuite la personne qui ne sera plus envahie par l’angoisse de la séance pourra régler son autre problème dans la séance plus rapidement.

Nous intervenons autant sur des phobies (par exemples araignées ou phobie administrative) que sur des traumatismes anciens (viols, agressions..etc), que sur des difficultés de concentration.

Peu importe la nature de l’évènement initial, ce que nous libérons c’est ce qui se passe dans le présent en conséquence de l’évènement initial que la personne ne veut plus porter en elle.

Nous n’avons pas besoin de parler de la situation en détails, ce qui est important c’est que la personne puisse constater en elle ce qui se passe de désagréable quand elle est confrontée à un évènement similaire ou à des pensées qui lui rappelle l’évènement et qu’elle puisse constater en fin de consultation qu’il ne se passe plus rien en elle concernant ce sujet. Le sujet en question devient un non-sujet.


La réussite de cette pratique est essentiellement basée sur la confiance qui se joue entre le praticien et son patient ou client. C'est pour ce la que je vous encourage à vous demander si vous avez envie vraiment d'essayer avec cette personne.



Pour plus de détails concernant votre situation personnelle, je vous invite à me contacter en privé.


Pour des questions sur la pratique, posez les sous ce billet, mes réponses peuvent intéresser d'autres personnes !

Catherine

Gestion du Stress et des émotions Lyon

*CLEEN : Coaching de libération des empreintes émotionnelles négatives


Copyright © 2020 CatherineMeyss All rights reserved.